Islande #2 : Reykjanes

By Seb
Cet article fait partie de la série Islande
Show More Posts

Jour 2 : Peninsule de Reykjanes (Kleifarvatn, Seltun, Reykjanesta, Gunnuhver, Blue Lagoon)

Cette journée sera consacrée à la visite de la péninsule de Reykjanes (péninsule des fumées). Nous partons direction Keyflavik et tournons a l’intersection avec la route 42.  Nous traversons d’impressionnants paysages lunaires avant d’arriver au lac de Kleifarvatn qui s’étend sur des kilomètres avec ses plages de sable noir. Les rives du lac sont gelées , les morceaux de glace s’entrechoquent et produisent un son qui semble issue d’un xylophone , féerique !

reykjanes-1

Kleifarvatn
Le lac de Kleifarvatn

reykjanes-3

Après de multiples haltes nous descendons un peu plus bas via la même route jusqu’au site géologique de Seltùn. La terre y est en ébullition et des colonnes de fumée se dégagent du sol dans une forte odeur de souffre. Dans le silence on entend la boue qui crépite, les solfatares s’activent (petits cratères qui dégagent des gaz volcaniques), nous avons la sensation de nous trouver dans une énorme cocotte minute. Nous montons jusqu’au sommet de la colline , peu de touristes tentent cette grimpette car une partie de la montée est gelée. Là-haut nous pouvons découvrir un beau panorama avec vue sur la mer mais surtout d’imposantes colonnes de fumées.

seltun
Le site géologique de Seltùn

seltun-2

seltun-3

seltun-4

Nous faisons demi-tour sur la route 42 pour reprendre la route 1, nous nous dirigeons faire Keflavik et prenons la première à droite. Un chemin de terre et de roche amène au volcan pyramidal Keyllir. Malheureusement celui ci est en mauvais état en plus d’être longuet. Sa visite semble prendre beaucoup de temps et nous avons d’autres lieux à découvrir aujourd’hui, nous décidons de faire demi-tour. En revenant sur la route 1 le ciel se dégage totalement , nous apercevons les cotes glacées du Groenland , wow !

Nous suivons alors la côte, direction Reykjanesta dans la pointe Sud-Est de Reyjanes. Nous nous arrêtons au parking en face du phare de valahnukur, nous montons les quelques dizaines de marches du phare, observons le panorama et redescendons jusqu’à la côte de Reyjanesta. Le paysage est superbe avec ses falaises abruptes qui surplombent la mer. Apres une bonne ballade nous reprenons la voiture pour atteindre la zone géothermique de Gunnuhver , à peine à 500 mètres du phare.reykjanesta-1

Cette zone géothermique est esthétiquement différente de celle de Seltun, plus plane et avec une usine géothermique en toile de fond. Ces usines profitent de cette énergie naturelle pour produire de l’électricité, c’est d’ailleurs la source d’énergie principale de l’Islande !  Les fumerolles sont très abondantes et un des conduits produit un son sourd assez impressionnant. Attention à rester sur les pontons de bois, le sol peut atteindre les 200°.

Gunnuhver
Gunnuhver

reykjanesta-2

Apres une bonne journée de ballades nous nous dirigeons vers le Blue Lagoon (Bláa Lónið) près de la ville de Grindavik pour nous prélasser. Ce lagon bleu est un lac artificiel, niché au milieu d’une plaine de lave séchée, qui utilise les rejets d’eau d’une station de forage géothermique. La centrale extrait l’eau sous pression à 240° des profondeurs du sol volcanique. L’eau rejetée, chargée en silice, est ensuite dirigée vers le Blue Lagoon. La température de cette eau turquoise oscille entre 30 et 39°. De nombreuses personnes ayant des problèmes de peau (eczéma, psoriasis … ) se rendent au Blue Lagoon pour ses vertus guérisseuses . Petite anecdote, en Islande on se doit de prendre une douche avant et après être rentré dans une piscine ou source d’eau chaude. Avis au plus pudique, le code d’hygiène demande à ce que l’on se douche nu dans les douches communes (ne vous en faites pas il y’a quelques cabines pour se changer au Blue Lagoon ).

blue-lagoon-1
Ahhh ce Blue Lagoon, j’y retournerais bien y faire trempette.

blue-lagoon-2

blue-lagoon-3

Nous apprécions la baignade jusqu’au début de la nuit et retournons vers Reykjavik . Repas au restaurant Indo-Pakistanais Shalimar, plutôt moyen.

This entry was posted in L'Europe, Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *