Australie #5 : Kings Canyon

By Seb
Cet article fait partie de la série Australie
Show More Posts

Kings Canyon

Nous nous levons avec un magnifique levé de soleil. Fait exceptionnel en Australie le petit déjeuné est comprit ! Nous nous remplissons l’estomac avec des oeuf brouillé et du bacon. Un Australien me conseille d’essayer de tartiner un toast avec de la  » Vegemite  » . Cette pâte brune épaisse à un succès certain en Australie, à mon goût c’était tout simplement dégueulasse, mais bon il parait que ça tient au corps et que c’est plein de Vitamine D… En Australie on se sert de la Vegemite pour faire des toasts, pour badigeonner la viande, pour les barbecues ou pour confectionner des bases de sauce. Nous faisons une affaire et achetons deux bouteilles d’eau pour seulement 13$ à l’épicerie…Nous roulons environ 40km avant d’atteindre le parc de Watarrka et les immenses parois rocheuses de Kings Canyon. Il y’a un robinet avec de l’eau potable à l’entrée, dommage pour nos bouteilles payées à prix d’or. Nelly enfile son filet à mouche, nous entamons la randonnée « Kings Canyon Rim Walk ». Une superbe randonnée qui est l’essence même de ce lieu, elle vous emmène au dessus du canyon en passant par des gorges et même un oasis, le « jardin d’Eden ». Cette boucle fait 6kms, auquel il faut rajouter les points de vue ( le GPS indique 9,67km pour l’ensemble).

C’est en Australie que vit le plus grand nombre de lézards au monde.

Les premières quinze minutes sont fatigantes avec une belle montée, le reste est légèrement moins physique mais reste sportive sur la longueur, surtout avec une chaleur supérieure à 40°.  La flore est très riche, et on se demande comment ces arbres et plantes arrivent à survivre dans une telle aridité. La deuxième randonnée, Kings Creek walk, se parcoure en 45 minutes. Elle est agréable, mais ne mérite pas qu’on se déplace pour elle seule. Si vous venez visiter Kings Canyon empruntez la belle Kings Canyon Rim Walk, ou restez chez vous.

jardin d'Eden
Le  » Jardin d’Eden « , un Billabong (trou d’eau). Cette oasis fait vivre une centaine d’espèces animales.

Nous regagnons notre fidèle destrier Coréen. Ce soir nous dormons sur Alice Spings. Il y’a deux routes pour rejoindre cette ville. Une voie rapide goudronnée (475km par la Luritja Road, puis la lasseter Highway et la stuart Highway) ou la piste dédiée au 4×4  (320 km, Larapinta Drive : Mereenie loop ). Nous avons choisit la sécurité avec le premier chemin, et puis de toute façon nous n’avions pas de 4×4. Attention au GPS, le Tomtom avait choisit de nous faire passer par la piste… La route est en très bon état, nous arrivons à Alice Springs à la tombée de la nuit. La ville peut sembler glauque à certain endroits, sans âme, de nombreux aborigènes vagabondent, une bouteille ou un chariot à la main. Quel triste sort pour un des plus ancien peuple du monde. Nous rejoignons notre Motel protégé par une grande grille, l’Alice Motor Inn. Simple mais avec des chambres propres et spacieuses. Nous partons ensuite vers le centre ville pour manger. Un ami m’avait conseillé un resto, mais dont j’avais complément oublié le nom, c’était en fait le Bojangles Saloon. Dommage car on a finit au Subway…

A gauche ce qui semble être une Palystes castaneus , une araignée chasseuse qui attrape des Geckos. Elle a une taille impressionnante mais est très commune en Australie.

This entry was posted in L'Océanie, Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *