Bolivie #11 , Le Salar d’Uyuni

By Seb
Cet article fait partie de la série Pérou & Bolivie
Show More Posts

10 septembre Le Salar D’uyuni

train-uyuni
Le cimetière des trains, une mise en bouche avant le Salar

Arrivés à Uyuni , nous commençons la journée par un petit déjeuner au Breakfast Nonis. Il est d’ailleurs possible d’y prendre une douche, que nous zapperons pour cette fois. Bien rassasiés nous parcourons la ville et plus particulièrement son marché . Nous examinons les stands à la recherche d’objets insolites qui nous permettrons de faire des photos marrantes dans le salar. Cool un jouet dinosaure ! Nos guides pour le salar sont arrivés avec deux 4×4, notre premier arrêt se fera à quelques kilomètres dans le cimetières des trains . De nombreuses locomotives du 19eme et début du 20eme siècle , ayant auparavant transporté du minerai, ont été abandonnées dans ce lieu désertique. Autrefois elles pouvaient atteindre les ports maritimes Boliviens, mais la guerre avec le Chili à conduit à la perte de cet accès à la mer.

En tout cas, bien que touristique, l’atmosphère qui se dégage de cette concentration de rouille est assez fantasmagorique. En reprenant la route nous croisons des vigognes , dont la laine sert à fabriquer de luxueux vêtements ,elles se nourrissent de quelques jeunes et rares pousses. Nous pénétrons dans une petite fabrique familiale de sel à Colchani. L’homme mélange avec une machine rudimentaire le sel à l’iode puis referme les sachets de plastique à l’aide d’une flamme issue d’une bonbonne de gaz. Plus de 80 familles exploites le sel dans le Salar.

vigognes
Deux vigognes, elles habitent les hauts plateaux froids ainsi que les déserts de la cordillère des Andes.
Fabrique de sel à Colchani
Fabrique de sel à Colchani

Nous regagnons les 4×4 pour entrer dans le vif du sujet, le salar d’Uyuni, le plus grand désert de sel au monde avec ses 12500km2 ! Si le sel se trouve à la surface du sol il peut également atteindre la centaine de mètre en profondeur, de quoi engendrer un paquet de maladies cardio vasculaire. Le sel s’étend à perte de vue et le soleil qui se reflète dessus devient agressif pour les yeux . Le décor est irréel, un des plus beau spectacle de la nature que j’ai pu observer avec ce sol craquelé en forme d’octogones. De manière éparse on trouve quelques pyramides de sel créés par les exploitants locaux , mais globalement il n’y a qu’une étendue banche qui s’étend jusqu’à l’horizon. Quasiment la moitié des ressources mondiales de lithium qui équipe la majorité des batteries de vos téléphone, ordinateurs portables ou voiture électrique se trouvent dans ce désert. Pour l’instant il n’est pas encore trop abimé , mais cette mine d’or sous le sel attirera forcement des hommes sans vergogne.

salar-uyuni-4
Le Salar d’Uyuni

salar-uyuni

salar-uyuni-3

salar-uyuni-2
A droite un des passages du Paris Dakar

Sur le chemin nous croisons un hôtel fabriqué à partir de sel, d’autres sont en construction selon ce même procédé, une manière créative d’exploiter cette ressource surabondante. A savoir qu’a la saison des pluies, en février, le salar se couvre  d’une couche de 5 à 20 cm d’eau, le sol devient alors un véritable miroir, je n’ai pu en voir que des photos mais ce phénomène semble juste incroyable ! Toutefois la saison sèche a ses avantages, on peut alors accéder à l’île volcanique de Dincahuasi, recouverte de stromatolites et de cactus géants. Les stromatolites font parties des premières traces de vie sur terre , ce sont des colonies bactériennes fossilisés. Du haut de cette île on a une vue différente et appréciable du salar , on reste également subjugué par ces immenses cactus, arrivés là comme par magie. Nous profitons de cet horizon infini pour jouer avec les perspectives , notre petit dinosaure s’en donne à coeur joie !

Dincahuasi
Dincahuasi et ses cactus géants. En haut à gauche un hôtel fabriqué en sel

salar-uyuni-6

salar-uyuni-7

Jirira, petit village Aymara niché en contrebas du volcan Tunupa nous accueillera pour aujourd’hui. Nous posons nos valises dans nos chambre au Refuge de Dona Lupe et Don Carlos, et pouvons même profiter d’une petite douche. Le coucher de soleil se dessine , nous prenons le 4×4 pour rejoindre le salar à quelques centaines de mètres , les couleurs sont sublimes.

The Salar de Uyuni is the largest salt desert on the planet, it is located at 3658 meters above sea level in Bolivia. The Salar de Uyuni is also a third of the exploitable reserves of lithium in the world. Le Salar d'Uyuni est le plus vaste désert de sel de la planete, il est situé à 3 658 metres d'altitude en Bolivie. Le Salar d'Uyuni représente également un tiers des réserves de lithium exploitables au monde

salar-uyuni-9

Nos hôtes en profite pour dresser une petite table au milieu du désert ainsi qu’une bouteille de vin, un superbe moment !

 

This entry was posted in L'Amérique, Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *