Bolivie #13, Trek en cordillère Royale

By Seb
Cet article fait partie de la série Pérou & Bolivie
Show More Posts

13 septembre Première journée de trek en Cordillère Royale

Ca y est nous y sommes , le premier de ces six jours de trek en cordillère royale. Nous ne sommes clairement pas assez préparé physiquement, le boulot nous ayant monopolisé tout notre temps avant notre départ en Amérique du Sud. Les quatre autres trekkers qui nous accompagnent semblent bien mieux apprêtés. Nous laissons la majorité de nos affaires à l’hôtel dans une salle fermée, nous ne gardons qu’un sac à dos de 80l pour deux ainsi que deux petits sacs à dos. De manière totalement déraisonnable,  je me décide d’emmener avec moi mon reflex ainsi que deux optiques, soit presque 5kg avec tout les accessoires. 5kg à ajouter aux bouteilles d’eau et autres objets beaucoup plus indispensables, des kilos qui deviendront un calvaire à porter. Nous embarquons en 4X4 avec un guide local de montagne et roulons 3 heures jusqu’à atteindre une maison , pas loin du village Aymara de Tuni ou habite une quinzaine de famille. Nous y rencontrerons nos muletiers qui porterons nos gros sacs . Apres un bon encas nous commençons à grimper avec notre guide Gonzalo. Lui et ses frères sont originaires de ce village et ils travaillent désormais dans le tourisme local. Une courageuse cuisinière, Marisol, nous suivra également durant ce périple, en portant le faitout et les ustensiles de cuisine sur le dos. Plus d’informations sur ce tourisme communautaire à Tuni sur https://www.tourisme-communautaire-bolivie.com/

trekday1-1

trekday1-2
Le Huayna Potosi et ses 6088 mètres.

Nous commençons à grimper, doucement. Sur le chemin nos accompagnateurs s’arrêtent et  scrutent une minuscule source d’eau gisant du sol. Ce petit filet d’eau est censé alimenter la maison en contrebas. Frederic à alors une belle initiative, de ces mains il nettoie et extrait la terre qui freine la coulée de ce petit ruisseau. Nous le suivons et maximisons l’écoulement en creusant. satisfaits nous reprenons notre route jusqu’à un col de 4900 mètres d’altitude.

trek1day-3

Le Huayna Potosi domine la montagne, et sa couleur blanche contraste avec la couleur ocre du sol et l’éclatant ciel bleu. Nous reprenons notre souffle à plusieurs reprises , l’oxygène est rare à cet altitude , je regrette un peu de ne pas avoir fait un peu plus de jogging. Reste que ce début d’aventure est déjà un grand ressourcement . Apres environ 4 heures de marche (Dénivelé : +400m / -200m ) nous redescendons vers le premier camps de base qui jouxte la superbe lagune Juri Khota. Les montagnes se reflètent dans cette lagune, en particulier le massif du Condiriri qui forme un Condor aux ailes repliées. Quelques groupes sont déjà installés mais la taille du camps reste contenu.

trek1day-4

Juri Khota
Le premier camp de base devant la lagune de Juri Khota

trek1day-6

trek1day-7

Nous nous installons dans les tentes et finissons de gonfler doucement, pour éviter les migraines à cet altitude, notre matelas auto gonflant . Apres que Nelly est agencé notre nid, nous retrouvons Miguel et Nessim à l’extérieur, la nuit tombe mais nous décidons d’accéder à l’extrémité du lac. La lumière est belle et les reflets du massif dans l’eau subjuguant. Pourtant j’ai une forte nausée, les forces m’abandonnent , le mal d’altitude m’a atteint. Apres une heure de ballade nous rejoignons le camps et son abri en pierre ou le diner ne devrait pas tarder. Je n’ai pas retenu le nom des plats mais concrètement on mange très bien en Bolivie, les soupes de quinoa sont d’ailleurs vraiment appréciables par ce froid. Apres une mini expédition pour trouver un coin tranquille pour aller au toilette et un brin de nettoyage avec des lunettes bébé , nous regagnons nos duvets, bien chaud.

This entry was posted in L'Amérique, Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *