Cyclades #1 : Santorin

By Seb
Cet article fait partie de la série Cyclades
Show More Posts

Jour 1 Vol Paris / Athene / Santorin (30/06)

Enfin les vacances ! Nous bondissons jusqu’à l’aéroport de Charles de Gaulle pour conquérir la Grèce ! Mais avant d’embarquer nous avons le privilège d’assister au match de la France lors de la coupe du monde de football 2014. Elle affronte ce soir le Nigeria et des TVs ont été spécialement installées à CDG, on peut ainsi admirer la victoire de notre pays avec un joli 2 à 0. Nous ne sommes pas vraiment des adeptes de foot, mais notre coté patriotique ressort lors de cette manifestation. À peine le match est il finit que l’avion est affrété, nous avons opté pour la compagnie Aegean Airline qui a bonne réputation pour les vols vers la Grèce. L’avion est chiche en équipement, pas de TVs ou autres équipement High Tech, mais les places sont grandes , mes jambes vont pouvoir s’étendre . A noté que les valises en soute sont à payer en sus avec cette compagnie… boissons et repas sont par contre comprit.

Jour 2 Santorin (01/07)

Nous arrivons à Athene à minuit mais le périple ne fait que commencer. Ce n’est qu’une escale et notre avion pour Santorin décolle dans plus de cinq heures. Nous cherchons une zone pour nous reposer mais difficile de trouver un coin tranquille. Nous trouvons des bancs sales et collants, la nuit sera difficile… L’avion arrive pour moins d’une heure de vol, nous posons les pieds sur Santorin à 6h00 du matin, le lever du soleil est sublimissime.

J’avais réservé une chambre à l’hôtel Milos Villas , le transfert de l’aéroport était comprit  et nous n’avons pas eu de mauvaise surprise, notre chauffeur était à l’heure. Celui ci nous offrira notre premier sourire Grec, nous le questionnons sur les quelques mots de politesse que tout touristes se devraient de connaitre. En chemin nous admirons les jolies maisons blanches immaculées qui bordent la route, le paysage est vallonné mais plutôt sec. Apres une dizaine de minutes nous sommes accueillis chaleureusement dans cet hôtel au moulin décoratif prédominant. Nous rejoignons notre chambre au plafond vouté avant de nous effondrer et de nous réveiller vers 13H. Nous sommes logés en contrebas de la Caldeira, un peu plus au calme. Pour rejoindre la falaise de Thira il faut auparavant monter une jolie cote pendant 20 bonnes minutes. Le dépaysement est immédiat, il est vraiment agréable d’avancer, un peu perdu, au milieu de ces étroites ruelles blanche. Il y’a peu de vent, juste une légère brise, le soleil est de plomb, nous partons nous acheter des rafraichissements.

santorin-1

santorin-2

santorin-3

Fira, Cathedral of Saint John the Baptist
Fira, Cathedral of Saint John the Baptist

santorin-5

Arrivée à la Caldeira, nous découvrons une vue stupéfiante qui nous rappelle les Canyons Américains, les maisons et les chapelles aux toits bleus côtoient le vide dans une parfaite harmonie. Bon on sent tout de même que l’ensemble a presque été conçu pour les touristes et que peu de locaux doivent encore vivrent dans ces lieux, mais la magie opère.Nous quittons Fira et nous nous baladons on suivant la côte pour aller vers Oia. Cette randonnée prend 2h30 en marchant tranquillement, l’idéal étant d’arriver à Oia pour le coucher de soleil. Nous passons par Firostefani et son église Saint Gerasimo avant d’atteindre le charmant village d’Oia. Ses rues de marbre et ses maisons intégrées dans la lave lui confère beaucoup de charme. Nous hommes en plein après midi et le soleil nous brule l’épiderme. La ville est déserte à cette heure-ci, seul un chien nous a prit pour compagnons et nous suit depuis une bonne heure.

En haut à gauche la Cathedral Church Of Candlemas Of The Lord
En haut à gauche la Cathedral Church Of Candlemas Of The Lord

santorin-8

La caldeira de Santorin
La caldeira de Santorin

santorin-10

La nuit ne tombera pas avant plusieurs heures, nous prenons donc notre temps pour trouver un restaurant sympa, nous en chercherons un plébiscité par nos guides mais sans succès. Du coup nous nous rabattons sur un autre resto, au flair. Nous y dégusterons un très bon repas et tout particulièrement notre premier poulpe grillé, un régal ! Nous dévorons notre repas pour rejoindre la Caldeira d’Oia afin d’apprécier le coucher de soleil somptueux . La nuit est tombé, nous redescendons tout la cote dans la pénombre, les rues s’animent alors, la Grèce vit dans la fraicheur comme bien des régions méditerranéennes.

santorin-11

santorin-12

Imerovigli by night
Imerovigli by night

Nous peinons un peu à retrouver notre hôtel , l’ile à changée de visage sans son étincelante lumière. Bien heureusement notre hôtel à un moulin éclairé en partie la nuit, sans ce dernier on nous aurait retrouvé desséchés sur le bas coté d’une route. Super sympa la propriétaire de Milos Villa nous a laissé profiter de la piscine alors que celle ci était fermée, un instant de bonheur après cette journée harassante !

This entry was posted in L'Europe, Voyage

One thought on “Cyclades #1 : Santorin

  • Ruru 10 août 2016 at 6 h 44 min Reply

    Bonjour, Je viens de « tomber » sur votre petit reportage. Cela m’a renvoyé 2 ans en arrière. Nous étions également dans les iles en mai 2014. Magnifique. je n’ai qu’une hâte, y retourner. Beauté des villages, ruelles des couleurs, et comme vous dites ce peuple attentionné et serviable; Nous avons des souvenirs inoubliales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *