Japon #4 : Tokyo – Akihabara , Tsukiji et Odaiba

By Seb
Cet article fait partie de la série Japon
Show More Posts

TOKYO  – AKIHABARA

Ce coin ne vas peut être pas intéresser tout le monde, royaume incontestable des magasins liés à la technologie, jeux vidéos, mangas. Paradis des geeks en tout genre, on y trouve sur de multiples étages toutes les dernières nouveautés des grands constructeurs électroniques, Akihabara n’est pas nommé « Electric City » (DenkiGai) pour rien ! Spectacles sons et lumière garantie.

Si vous souhaitez acheter quelques objets derniers cri n’oubliez pas plusieurs éléments. Tout D’abord le voltage est différent entre l’Europe et le Japon, il faut un transformateur et une prise adaptée. Ensuite les menus peuvent être exclusivement en japonais.

Tertio, sur les ordinateurs le clavier est en Qwerty (alors qu’il est en Azerty en France) et le système d’exploitation est en japonais… Quatrièmement (et oui ce n’est pas finit) la garantie des appareils est très rarement internationale. Cinquièmement, en cherchant bien on trouve parfois de meilleur prix en Europe via internet. Sixièmement, n’oubliez pas la douane… Septièmement, les téléphones japonais sont rarement compatibles avec les réseaux européens. Huitièmement, pour le mode d’emploi en japonais…good luck !

Si malgré ces recommandations vous souhaitez réellement sauter le pas, je vous conseille de vous rendre au magasin Laox (vous ne pouvez pas le manquer, métro Akihabara) qui propose des produits adaptés au marché européen (les produits sont alors un poil plus cher que ceux 100% japonais). Les fans de mangas iront à Comic Tora No Ana, les adorateurs de livres anciens chez le bouquiniste Hara Shobo et les adeptes d’instruments de musique dans la rue de Meidai Dori (métro Shin Ochanomizu).

TOKYO – TSUKIJI

Tsukiji c’est avant tout le plus grand marché au poisson au monde, un lieu à visiter tôt dans la matinée, au moment même ou la fureur des transpalettes, commerçants et mareyeurs déferle. A 5 heures du matin vous pourrez assister aux enchères sur le roi des poissons, le thon. Deux heures plus tard débarque les commerçants Tokyoïtes venu se réapprovisionner en poissons, un va et vient incessant ou l’on essaye tant bien que mal de ne pas de faire renverser par un chariot électrique. L’activité du site se termine un peu avant 9 heures, les touristes sont tolérés, essayez simplement de ne pas gêner ces braves travailleurs dans leurs activités.

D’ici peu le marché de Tsukiji devrait être déplacé autre part et sera interdit au public, profitez donc de ce spectacle avant qu’il ne prenne fin pour les non professionnels du monde de la mer.

Dans ce même site vous trouverez de nombreux petits restaurants ou vous pourrez déguster des sushis, sashimis and co surement parmi les plus frais au monde. Naturellement les meilleurs sont ceux ou la population de Tokyo patiente stoïquement devant les devantures. Du lundi au samedi. Fermé le 2ème et 4ème mercredi du mois.

marché de Tsukiji
marché de Tsukiji

 

TOKYO – ODAIBA

Odaiba c’est littéralement le quartier le plus artificiel du Japon, de nombreux immeubles et complexes ont été construits sur ce qui était auparavant l’océan. Les terres ont été repoussées et on y trouve aujourd’hui les studios de la chaine FujiTV, des centres commerciaux, tours de bureaux ou encore la plus grande roue au monde (Nom de code Perris, 115 mètres). Encore plus déroutant, une réplique de la statue de la liberté trône près de la mer et à quelques centaines de mètres on trouve même une plage artificielle. Pour y accéder en transport on peut utiliser la ligne ferroviaire privée Yurikamome, qui effectue un joli virage sur le Rainbow Bridge.

En bas à droite les locaux de Fuji-TV

This entry was posted in L'Asie, Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *