Japon #5 : Tokyo – Roppongi et Shibuya

By Seb
Cet article fait partie de la série Japon
Show More Posts

TOKYO – ROPPONGI

Roppongi est surement le quartier le moins Japonais de Tokyo, l’architecture est très occidentale, certain endroits font étrangement penser à de grandes villes des USA. Cette influence provient peut être du fait qu’un base Américaine était installée au sein de Roppongi, depuis il en reste des rues très animées la nuit ou déambulent de nombreux noctambules. Roppongi offre également de superbes points de vue à ses visiteurs notamment du haut de la Mori Tower ou de la Tokyo Tower. Pour les adeptes de culture c’est aussi un quartier qui rassemble nombre de musées ou expositions.

Zojô-ji
Le temple de Zojô-ji

Roppongi Hills : Récent complexe mêlant bureaux, centres commerciaux, cinémas, restaurants… et d’immenses tours, c’est un peu le cœur de Roppongi. A ne pas rater, « la mère », une gigantesque araignée postée en bas de la tour mori.

Tokyo Midtown : A peine plus au nordque Roppongi Hills, un nouveau complexe avec un bilding encore plus haut que les tours Mori (248m), de plus grands jardins, de plus grands…

Mori Tower : vue sur Tokyo et le musée Mori : Via un ticket coutant une dizaine d’euros vous pourrez gravir la tour Mori et observer Tokyo à partir du 52ème étage. A partir de là vous aurez accès à une vue panoramique permettant d’observer Tokyo depuis son centre. Moyennant quelques Yens en plus vous pourrez accéder à la plate forme extérieure. A noter que le billet qui permet de gravir la tour permet également d’accéder au « Mori Art Museum » à condition que ce lui ci soit ouvert. Ce musée expose différents artistes Japonais peu connus mais aux talents certains. 10h à 22h30 du dimanche au  jeudi, 10h à 00h00 vendredi et samedi. Métro Roppongi.  Pour les plus fauchés n’oubliez pas que l’on peut monter en haut de la mairie de Tokyo à Shinjuku gratuitement.

Tokyo Tower : Les tokyoïtes ont leur statue de la liberté mais ils ont également leur tour Eiffel ! 8 mètres de plus que la française (bon il triche un peu avec une antenne disproportionnée), on peut monter à 150 et 250 mètres. Ouvert de 10h à21h30.

Zozo-jo et Jomyoin : au nord du parc de Ueno et au sud du cimetière de Yanaka. En plus d’avoir une belle place avec un très beau temple et de belles portes, Jomyoin accueille de magnifiques statuettes colorées (Jizo) ayant pour but de protéger les enfants, d’exaucer des vœux ou de guérir de maladies respiratoires. Il y’a environ 84000 statuettes ! JR Uguisudani ou Nippori.

Les musées de Roppongi

The National Art Center : Difficile de ne pas le voir avec sa façade ondulante en verre. A visiter autant pour l’architecture du site que pour les nombreuses expositions d’art moderne qu’il accueille. Fermé le mardi, ouvert de 10h à 18h. Métro Roppongi. Métro Akabane-Bashi, Kamiyacho ou Onarimon.

Suntory Museum of Art : Un musée consacré à la vie traditionnelle japonaise et détient une salle consacré exclusivement à la cérémonie du thé. Fermé le mardi, ouvert de 10h à 18h.

Design Sight : Ici c’est le design qui prime, de nombreux objets conçus par des designers et artistes prestigieux ( Tadao Ando, Issey Miyake, Naoto Fukasawa, Takuh Sato…)

Zojô-ji statuettes
En haut à gauche les statuettes de Zojô-ji , en mémoire des enfants morts.
la mere Louise Bourgeois.
La « mère » sculpture de l’artiste Louise Bourgeois.
La tokyo Tower, vue de la Mori Tower
La tokyo Tower, vue de la Mori Tower

 

TOKYO – SHIBUYA

Shibuya est certainement le quartier le plus jeune et animé de Tokyo. Des néons étincelants, des écrans géants qui diffusent de la JPop, des cosplayeurs qui déambulent au milieu de la foule… La population fashion et branchée de Tokyo se retrouve au sein de ce quartier qui à la fierté de détenir le passage piéton le plus emprunté au monde. Pour plus de sérénité vous pourrez ensuite vous délasser dans le  très grand parc de Yoyogi. Le quartier de Shibuya n’est pas très étendu, et on peut facilement en faire le tour en flânant un peu au hasard.

Shibuya Crossing : Voici donc le carrefour le plus dense qu’il existe, il se trouve juste en sortant de la gare de Shibuya à coté de la sortie ou l’on trouve la sculpture du « chien Hachiko ». Possibilité d’avoir une vue surplombante sur le Shibuya Crossing on montant au premier étage du « Starbucks Coffee ».

Hachiko : Certain se demande surement qui est ce « chien Hachiko », l’histoire veut que ce chien attendait impatiemment son maître tout les soir à la gare de Shibuya. Mais une funeste soirée, le maître fut terrassé par une crise cardiaque foudroyante (ou trop de saké), le petit animal l’attendit néanmoins au même endroit pendant 10 années. Les habitants de Shibuya furent attendrit par le chien et s’en occupèrent jusqu’à son décès. L’histoire dit le tour de la presse locale et on érigea alors une sculpture en l’honneur du fidele chien Hachiko.

Le pont d’Harajuku : Il faut surtout essayé d’y venir le dimanche après-midi. C’est l’endroit de rendez vous fétiche des « cosplayers » (art de l’habillement et du déguisement, de l’héroïne de manga à la star de J-pop en passant par de simples fans de Rockabilly) et autres artistes de tout horizon. Le pont d’Harajuku se trouve au sud du parc de Yoyogi, juste à la sortie de la gare d’Harajuku. Un pont haut en couleur !

Yoyogi-Koen : Ce grand parc est agréable pour se faire une petite ballade. En son sein on trouve le Meiji-Jingu, un grand sanctuaire shintoïste précédé par un grand Torii rouge sculpté dans du bois vieux de 1500 années. Au sud du parc, le stade national au toit suspendu, construit pour les jeux olympiques de 1964. Métro Yoyogi-koen ou Harajuku.

Omote Sanso : Une grande ruelle de boutiques de luxes bordées d’arbres. Ca fait penser aux champs Elysées, mais à Tokyo. A voir pour l’architecture des batiments, la boutique Prada et Tod’s. Metro Meiji-Jingomae.

Shibuya Crossing, un des passages piétons les plus dense au monde.

Une lolita est une jeune fille qui suit une mode japonaise urbaine née dans les années 1980, inspiré principalement par des vêtements de style rococo / Victorien. Ce mouvement de la mode a commencé au Japon dans les années 1980 et a beaucoup évolué depuis.

This entry was posted in L'Asie, Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *