Pérou #6, En route vers Puno

By Seb
Cet article fait partie de la série Pérou & Bolivie
Show More Posts

5 septembre De Cuzco à Puno

Bon ce ne sera pas la journée la plus exaltante du voyage , nous passerons la majorité de la journée en bus. La destination finale de la journée est Puno, sur les rives du lac Titicaca. Le premier arrêt est celui qui nous a le plus impressionné, l’église Jésuite Saint-Pierre-Apôtre d’Andahuaylillas est surnommée « la Chapelle Sixtine des Andes. L’intérieur de style baroque est une overdose explosive de peintures, or et motifs. Nous passerons également par le village de Huaro ou repose le Temple jésuite San Juan Bautista de Huaro. Son esthétique chargée mélange un style indigène et colonial, le nouveau et l’ancien testament sont mis en scène dans des fresques assez violentes. Les photos sont interdites dans ces lieux sacrées, vous n’en trouverez donc pas sur ce site. Une bonne heure plus tard en direction de Puno nous faisons une halte à Checacupe et ses deux ponts. Le premier, suspendu, est en bois et le second d’époque coloniale est en pierre . Ils permettent de traverser la rivière putimarca et d’arriver à un temple orné de dorure.
vers-puno-3

Checacupe
Checacupe et son pont de bois
vers-puno-1
En haut à droite, l’église Saint-Pierre-Apôtre d’Andahuaylillas

Passage par Raqchi, ou se trouve les vestiges ce qui était autrefois un immense temple dédié au dieu créateur Wiraqocha. Autrefois le monde était sombre et Wiraqocha créa le soleil la lune et les étoiles, il se fit également dessiner le portrait par Hergé dans « Tintin et le temple du soleil «  (sisi à la dernière page ! ). Du site de Raqchi il ne reste aujourd’hui qu’un énorme mur de 12 mètres de hauteur ainsi que quelques « Qolqas », qui servaient à stocker les aliments en cas de catastrophe naturelle. Il ne reste aujourd’hui plus grand chose de cet endroit auparavant important , les conquistadors ayant détruits la plupart des monuments Incas.

Raqchi
Raqchi

Le bus passe par le col de la Raya à 4 320 mètres d’altitude, un arrêt à l’abri la Raya vous permettra de profiter de la vue sur le mont Chimboya / Chimpulla et ses 5489m. Je me laisse appâter par le classique attrape touriste, la photo avec une petite Péruvienne et son Alpaga bien brossé. Nous passerons rapidement par le petit musée de Pukara et sa belle église Santa Isabel avant de rejoindre Puno, ville de 100000 habitants qui surplombe le lac Titicaca. Les pluies ont aujourd’hui inondées la banlieue de la ville dont les rues ne sont pas bétonnées. La journée nous a paru longue, avec beaucoup de transports. Et si l’on est pas féru de vestiges ou de lieux culturels on se sent un peu sur sa faim.

Le col de la Raya
Le col de la Raya
raya
Le mont enneigé Chimboya, 5489 mètres d’altitude
Santa Isabel de Pukara
En bas à gauche , église Santa Isabel de Pukara

Nous rejoignons le centre ville ou je tente de déguster un « Cuy », plus communément appelé chez nous un cochon d’inde. Ils sont servis entiers avec les pattes enveloppées dans du papier d’aluminium. Ca a été une véritable épreuve psychologique pour le manger, il y’a peu de viande, plein de petits os et puis on est tellement habitué à les avoir en tant qu’animal de compagnie… Je n’ai clairement pas réussit à le finir, j’ai sentit les cuisiniers outrés, cela reste un plat très apprécié au Pérou.

Nuit agréable et confortable à l’hôtel Balsa Inn

This entry was posted in L'Amérique, Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *