Tromsø : Jour 4 , balade en Chiens de traineaux

By Seb
Cet article fait partie de la série Norvège : Tromsø
Show More Posts

Ce matin nous nous rendons devant l’hôtel Ishavshotel, à quelques dizaines de mètres de l’office du tourisme. C’est un point de ralliement pour de nombreuses excursions, car proche de lieux de stationnement. Aujourd’hui nous partons avec Artic Adventure Tours effectuer une randonnée en chiens de traineaux ! Cette famille dispose de plus de 90 chiens d’attelage sur île de Kvaløya . Ces chiens sont des Alaskan Husky , des athlètes musclés qui ont l’avantage d’être très robustes, ils composent ainsi plus de 90% des attelages de compétition. Apres 45 minutes de route nous arrivons chez nos hôtes Per-Thore et Hege Hansen. On nous remet alors de chaudes combinaisons ainsi que des bottes et gants. Nous entamons une visite de l’enclos des chiens et absorbons quelques instructions sur le maniement du traineau. La théorie passée, nous rejoignons une plaine ou des hurlements incroyables de plusieurs dizaines de chiens se font entendre. Un spectacle ébouriffant, les chiens sont extrêmement excités à l’idée d’aller se balader et ils hurlent comme si c’était leurs derniers souffles. Nous nous installons dans le traineau, Nelly s’assoit confortablement et je prends les rennes, debout à l’arrière . On manie un traineau un peu comme l’on ski, avec en sus un frein central à presser vigoureusement au besoin.
chien-de-traineau-3

chien-de-traineau-4
A gauche , Per-Thore et Hege Hansen

Je presse d’ailleurs ce frein de tout mon poids , et malgré mes 100 kilos (de muscles bien sûr…quoique…) les six chiens arrivent à nous faire bondir en avant. Les traineaux s’élancent les un après les autres , les chiens hurlent comme si un camion de Canigou s’était renversé. Vient alors notre tour, je lâche le frein et le traineau est soudainement propulsé vers l’avant, ces chiens sont de véritables locomotives !

La ballade d’une heure et demi se révélera être une très bonne expérience, les paysages montagneux étant superbes, avec des descentes fortes en sensations. D’ailleurs à force de vouloir pousser nos limites nous avons réussi à retourner le traineau. Pas de blessures. Le plus difficile dans ce cas est de retenir le traineau tiré par les fougueux Alaskan Husky, qui ne s’arrêtent pas en cas d’accident.
En fin de randonnée canine , on nous propose de nous délasser dans un Lavvo, l’habitat du peuple Sami de Laponie (appelé autrefois les Lapons mais ce terme dénigrait ce peuple, « Lapp » désignant quelqu’un qui a été délaissé). Un grand poêle siege au centre du Lavvo , on nous y sert un café/thé chauffé au feu de bois, accompagné d’un très bon gâteau au chocolat « sjokoladekake ».

Cette ballade en chien de traineau avec Artic Adventure Tours fût vraiment l’activité favorite de ce voyage, nous nous sommes sentis de véritables Musher (meneur de chiens) !. Les canidés semblent de plus heureux et ne sont pas avares de caresses.

chien-de-traineau

chien-de-traineau-2

De retour sur Tromsø nous posons nos derrieres dans un restaurant de la chaîne O Leary’s, nous y dégusterons des Ribs pas mauvaises du tout avant d’entamer une bonne sieste. Il est 18h30, le ciel est bouché, mais la météo indique quelques éclaircies à partir de 22H. Nous récupérons la voiture dans le parking souterrain en laissant plusieurs dizaines de Norsk Krones à la compagnie qui gère le lieu.

tromso
Tromso

Un peu au feeling, nous partons vers le petit village de Tromvik qui semble être bien isolé sur notre carte routière, et qui dit isolement dit obscurité ! La route vers ce village est vraiment peu emprunté et deux voitures se croisent difficilement en hiver. Nous roulons à nouveau très doucement pendant une bonne heure, jusqu’à ce que nous apercevions une aurore, par chance elle se situe du bon coté de la montagne, vers Tromvik ! Nous stationnons sur une zone aménagée sur le bas coté pour capturer de nombreuses photos. (qui soit dit en passant se révéleront toutes légèrement floues à cause du vent violent qui sévissait). Enivrés par ces lumières célestes mais avides d’en apercevoir de plus puissantes, nous reprenons la route vers Tromvik ou une scène familière se matérialise devant nous. Une voiture est à moitié plantée dans la neige et la glace sur le bas coté, elle est plutôt en mauvaise posture. Les chauffeurs sont un couple de touristes Australiens , ils viennent à peine de débarquer de leur avion pour s’engouffrer dans les Fjords. Roulant un peu rapidement ils ont glissés sur la glace. Ils étaient coincés depuis plusieurs heures. Un Norvégien s’était également arrêté , mais même à trois ils n’ont pas réussit à sortir la voiture de ce piège glacé. Je leur propose alors d’essayer de soulever l’avant de la voiture tout en enclenchant doucement la marche arriere, ce systeme avait bien fonctionné pour nous ! Nelly prends alors le volant et je m’enfonce avec les autres dans la neige et la glace. Nous poussons l’auto de location de toutes nos forces, et au bout d’un effort ultime celle ci s’extirpe de son piège . Avec la poussée exercée, la glace sur laquelle nous tenions s’est brisée et nous nous sommes retrouvé à moitié immergés dans l’eau glacée . Les Australiens nous remercient mille fois avant de regagner leur véhicule , choqués et grelottants , ils auront au moins une bonne histoire à raconter ! Nous continuons notre route, nous ne croisons absolument plus personne.  Nous nous interdisons donc de nous planter en voiture. Doucement nous arrivons sur Tromvik où les aurores sont à nouveau venues nous sourire.

northern-lights-2

Une fois immortalisées nous cherchons un autre spot, la lumière de la petite ville de pêcheur restant trop puissante. Nous revenons légèrement sur nos pas , au niveau d’une falaise que nous avions remarquée au préalable. A cet endroit nous assisterons à un superbe spectacle d’une heure en compagnie de deux locaux arrivés subitement. Une minute se révélera particulièrement magique, une énorme bande verte d’une intensité incroyable embrasera la pénombre. Elle semblait habitée par des esprits qui virevoltaient en son sein, des ombres dansant au milieu de la lumière, un phénomène presque irréel.

northern-lights

Peu à peu le ciel s’estompe,s’assombrit, il va être minuit, le spectacle fut incroyable, nous nous sentons chanceux et regagnons notre hôtel ivres de joie.

This entry was posted in L'Europe, Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *