Australie #6 #7 : De Cairns à Cap Tribulation

By Seb
Cet article fait partie de la série Australie
Show More Posts

Avion et Avion , vers Cairns

Nous prenons notre petit déjeuner dans le motel dans une ambiance très familiale. Prochaine mission, faire le plein avant de rejoindre l’aéroport. Nous trouvons une station grâce au GPS, celle ci semble désertée et un groupe d’une dizaine d’aborigènes traine louchement autour de la station. Ils ont un comportement vraiment étrange, vagabondant autour de la pompe en nous observant d’un oeil. Sentant le coup fourré nous nous dirigeons vers l’aeroport sans avoir fait le plein. Alice Springs à un environnement assez précaire et violent ou l’alcool règne, nous ne tentons donc pas le diable. Nous nous garons à l’aéroport et ramenons les clefs chez Avis. N’ayant pas fait le plein d’essence nous seront chargé par la compagnie, mais jolie surprise un plein nous aurait couté plus cher ! Notre premier vol avec la compagnie Tiger Airways (anciennement sur liste noire…) nous emmènera vers Sydney ou nous avions embarqué pour un deuxième vol vers Cairns avec Virgin Australia. Ce n’était pas le plus pratique mais c’était clairement le moins cher ce jour-ci. Les deux vols furent parfaitement à l’heure. Heureusement d’ailleurs, car avec 1h30 entre l’atterrissage du premier vol et le départ du deuxieme, le reste du voyage aurait pût être un poil compromit niveau timing. Tiger Airway et Virgin Australia sont des compagnies Low Cost, tout est en supplément dans l’avion, même les valises en soutes sont à payer en sus du billet. Nous atterrissons à Cairns dans le Queensland ou nous avons survolé d’immenses forêts, il commence à faire nuit. Nous récupérons notre jolie Volkswagen Jetta chez Europcar, cool les clignotants sont du même coté qu’en France ! Nous roulons vers l’Hotel Palm Royale, l’ambiance y est très tropicale, on se croirait dans le sud de la Floride. Le lit est un peu mou et on entend légèrement la route, mais pour le prix affiché il se révèle être un bel hôtel avec de jolies piscine.

The Daintree Ferry
En bas à droite le Daintree Ferry. En haut à gauche l’hôtel Palm Royale.
Les bords de route entre Cairns et la Daintree Forest

Cap Tribulation / Daintree Forest

L’objectif du jour est de croiser un Cassowary (Casoar à casque) . Cet oiseau pesant jusqu’à 70kg est réputé comme le plus dangereux du monde. Trapu et doté d’énormes griffes, il est capable de blesser mortellement d’un seul coup de patte et de vous éventrer en toute facilité. En 2004 il a été élu oiseau le plus meurtrier au monde par le Guiness Book. Cet oiseau solitaire en voie d’extinction (il en reste un millier) est néanmoins indispensable à l’écosystème de la région car il permet de disperser des graines sur de grandes distances. En australie on peut le trouver, avec énormément de chance, dans la Daintree Forest ou à Mission Beach Nous prenons donc la route vers Cape Tribulation, une localité faisant partie du Parc National de Daintree. Nous nous arrêtons plusieurs fois au bord de la route,les points de vue y sont étourdissants. Les plages sont sublimes et totalement désertes, tellement improbable en France. À proximité de la route nous observons également nos premiers kangourous sauvages qui batifolent dans un près. Pour accéder à Cape Tribulation il est nécessaire de prendre le ferry (25$ pour la voiture et les passagers Allez/retour, ouvert de 6h à minuit) afin de traverser la rivière ou les plus chanceux pourrons observer des crocodiles.

Nous partons vers l’office de tourisme du patelin afin de trouver une carte des ballades. J’appelle ça des ballades car les chemins sont parfaitement goudronnés et entretenus, accessible même au troisième âge. Nous nous promenons dans la forêt primaire et sur de belles plages ou la mangrove est très présente. Nous rencontrons de nombreuses dindes sauvages (Australian Brush Turkey) , noires à têtes rouge et jaune, mais nous ne croisons pas un seul casoar. La nuit commence à tomber, nous choisissons d’emprunter la première ballade du parc, nous sommes absolument seul sur le parking. Une pancarte à l’entrée de la ballade précise de faire attention au Casoar. S’ils se montrent agressifs il faut mettre son sac à dos au niveau du ventre et dans le pire des cas essayer de mettre un arbre entre le Casowarry et nous…rassurant ! L’ambiance est assez mystique dans les bois, avec la nuit tombante des animaux se réveillent, la forêt grouille de vies . Des cris semblables à ceux de singes émanent de la forêt , nous venons de rencontrer nos premiers Kookaburra ! Le Kookaburra est un martin-pêcheur géant Australien au chant assez surprenant, il semble rigoler à gorge déployée. Il commence à faire nuit noire, nous reprenons notre voiture sans avoir vu de Cassowary, mais bon les ballades étaient sympas. Nous roulons vers le motel Best Western Lazy Lizard  à port Douglas, les chambres sont propres et spacieuses. La ville de port Douglas est très agréable, elle nous rappelle fortement Key West en Floride avec son ambiance tropicale décontractée. Il y’a de nombreux concerts dans les bars ce soir la. Nous mangerons au Steak House ou nous dégusterons une tres bonne viande d’origine australienne , ce sera d’ailleurs notre meilleur repas en Australie.

This entry was posted in L'Océanie, Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *