Costa Rica #1 #2 : Alajuela, le volcan Poas et La Fortuna

By Seb
Cet article fait partie de la série Costa Rica
Show More Posts

Le Costa Rica est vraiment fabuleux pour ceux qui aiment contempler et apprécier la nature. J’y retournerais volontiers, c’est un pays ou l’on se sent bien, et chaque journée est signe d’émerveillement. Dans mon Top3 de mes voyages actuellement !

Jour 1 : San José (14 août 2011)

Une éprouvante journée. Nous partons de la région parisienne le matin pour un vol Paris-New York. Arrivés aux Etats-Unis nous attendons alors cinq heures pour pouvoir prendre le vol suivant, New York – San José .

Notre petit avion est sujet à de nombreuses turbulences mais atterrira sans encombres sur une piste de la capitale du Costa Rica. Décalage horaire aidant, nous sommes à moitié décomposés et nous avons alors plutôt bien apprécié les services de l’agence « ToutCostaRica ». Nous avions demandé à être récupéré à l’aéroport pour ensuite être amené à l’hôtel « chez Pierre »., ca nous permettais d’éviter de conduire, fatigués, au milieu d’une ville inconnue n’ayant pas super bonne réputation.

Notre souriante chauffeur d‘un soir nous a patiemment attendu à l’aéroport malgré le retard du vol. Nous chargeons nos bagages dans une bonne vieille Nissan Sunny et partons en direction d’Alajuela. Sur le chemin Nelly observe la ville de nuit et se révèle un peu inquiète. De nombreux types plutôt louches déambulent dans la ville et zonent devant la place principale d’Alajuela, l’ambiance n’inspire alors pas vraiment confiance.

Notre chauffeur/pilote d’un soir nous a amené sans encombres à l’hôtel , dans une rue calme d’Alajuela, à quelques dizaines de minutes de l’aéroport. Nous passons la grille (barricade?) de chez Pierre et somme joyeusement accueillit par le sympathique François. L’attendrissant « Candy », féroce chien de garde, vient faire de même et nous sollicite quelques tendres caresses. Nous ne nous attardons pas et nous rejoignons notre lit pour rencontrer Morphée. La chambre est très simple (pas de déco ni TV mais il y’a le Wifi gratuit, à priori dans notre cas c’était plutôt une chambre de dépannage) mais spacieuse et confortable. nous y passerons une très bonne nuit.

Chez Pierre
Chez Pierre

 

Jour 2 : Alajuela, Poas, La Fortuna

Avec le décalage horaire nous nous levons à 5 heures, nous ouvrons le rideau et découvrons alors le très beau jardin. La végétation est dense et très diversifiée, on se sent tout de suite à l’aise. Le déjeuner débutant à 7 heures je pars me recoucher car je ne me sens pas très bien.

Nous partons déjeuner (fruit frais, pain, jambon/fromage et confiture). La souriante Adèle arrive et propose d’examiner les trajets que nous avons planifiés. J’avais réservé sur ToutCostaRica un 4×4 que l’on devait me livrer chez Pierre, je laisse Nelly s’en occuper car je commence à avoir de fortes nausées. Je me couche suant et tremblant. Marie qui travaille avec Pierre découvre mon état et diagnostique une intoxication alimentaire. Elle propose alors à Nelly de l’amener chercher des médicaments et du Coca-Cola.

Marie revient, me donne des médicaments et me met à la diète au Coca Cola pour 2 jours. Je dois d’ailleurs la remercier encore une fois car je fus quasiment guéri le soir même alors que j’étais vraiment jaunâtre et fiévreux le matin ! Une preuve de sérieux et d’implication impressionnante qui m’on confirmé l’intérêt de prendre la carte d’assistance de Costa Rica (permet d’avoir de l’aide par téléphone en cas de complication lors du trip).

Merci Marie !

Le volcan Poas
Le volcan Poas, 39 éruptions depuis 1938

Nous nous emparons de notre petit 4×4 Daihatsu Bego pour rejoindre le volcan Poas, il est tard (11h) mais nous tentons tout de même l’ascension au risque de ne rien voir. Merci le GPS prêté gratuitement par Tout CostaRica (non non je ne suis pas sponsorisé par cette agence, juste satisfait du service), car les panneaux de signalisations sont plutôt inexistant au Costa Rica. J’avais essayé d’acheter une carte de ce pays pour mon TomTom mais elle n’existe actuellement pas. Nous rejoignons le volcan par la route cahoteuse et rejoignons le parking gardé du parc. Avoir un parking gardé est important surtout lorsque vous avez vos bagages à l’intérieur, les vols dans les zones touristiques sont à priori courants. Si  un endroit n’est pas officiellement gardé on trouve toujours à proximité d’une zone touristique des hommes équipés de gilets fluos qui se proposent de surveiller les véhicules moyennant quelques dollars.

Nous rejoignons Poas au bout de 20 minutes de marche et découvrons un très beau spectacle.Le Volcan Poàs culmine à 2708m. Il a connu  presque une quarantaine d’épisodes éruptifs en moins de 200 ans. Il dégage des fumerolles et à la particularité d’avoir des lacs  au fond de deux des crateres. Le volcan dégage une très forte fumée à l’odeur de souffre,  mais il n’est au moment de notre visite pas caché par les nuages. Nous attendons quelques minutes et apercevons le lac turquoise (chaud et acide) niché au fond du cratère principal. Un spectacle photographiquement jouissif. Anecdote douloureuse, auparavant les locaux se servait de l’eau acide pour traiter les caries, verrues et blessures.

A proximité nous rejoignons le sentier du Sendero Botos qui traverse les bois pour rejoindre le lac du Laguna Botos, cette petite boucle se réalise en une demi-heure environ. Le Laguna Botos est en fait un lac d’eau froide niché dans le deuxième cratère, nommé Botos.

 le lac du Laguna Botos
le lac du Laguna Botos

La pluie commence à tomber, en Août au Costa Rica nous somme en saison des pluies (la Green season) et les flots commencent à tomber du ciel des le début d’après midi. Apres un exellent café au lait nous rejoignons la voiture et roulons vers notre prochaine étape, le Baldi Hot Springs de La Fortuna (pres du Volcan Arenal). La route est sinueuse, et pas très bien entretenue avec quelques très gros nids de poule. Il n’y a pas énormément de kilomètres mais la route reste très longue. Evitez de passer sur les lignes continues jaune et de dépasser les limites de vitesse (25km près des écoles) , la police est très présentes et les amendes lourdes (environ 700$ avec les charges pour un excès de vitesse, à régler au loueur). Et puis les locaux ont tendances à marcher au bord des routes, sans bandes réfléchissantes.

Nous arrivons de nuit (18h au Costa Rica) au Baldi Hot Springs. Nous avons prit une chambre là-bas pour profiter « gratuitement » des sources thermales. Le site est vraiment très beau avec de nombreux bassins agencés au milieu de la végétation luxuriante. Il y’a même quelques toboggans (dont un très rapide ou l’on atteint 50km/h) pour ceux qui aime les sensations fortes. La pluie tombe en trombe mais nous profiterons des sources d’eau chaude jusqu’à 21h. Une super expérience mêlant pluie , eaux chaudes, ruisseaux et fumerolles ! Nous rejoignons notre chambre, classique mais belle et confortable. Le Baldi Hot Springs est vraiment une superbe étape, même si certain le trouverons un peu trop Américanisé. Les plus fortunés pourront tenter les réputées sources de Tabacon qui se trouvent à quelques centaines de mètres.

Baldi Hot Springs
Baldi Hot Springs
This entry was posted in L'Amérique, Voyage

7 thoughts on “Costa Rica #1 #2 : Alajuela, le volcan Poas et La Fortuna

  • Marie laure 1 février 2012 at 20 h 38 min Reply

    Une fois de plus vous nous avez fait voyager et merci pour la carte biz

  • Cyril 15 janvier 2013 at 19 h 11 min Reply

    Hello,

    Super le récit j’y serais dans moins d’un mois maintenant et j’ai encore plus envie d’y aller. Bon aller je motive à organiser sur place mais je note tout vos conseils et expérience et surtout l’adresse ToutCostaRica je vais les contacter 🙂

    A bientôt

    Cyril

  • Mathilde 12 février 2014 at 14 h 36 min Reply

    Super commentaire et très très jolies photos. Puis je vous demander ce que vous avez comme appareil ?

    • Seb 12 février 2014 at 22 h 49 min Reply

      Merci,

      C’était un Nikon D700. Apres la plupart de ces photos aurait pu être prise avec un appareil photo reflex bien plus bas de gamme. Les conditions lumineuses ayant été plutôt bonnes au Costa Rica !

  • fred 19 mai 2014 at 0 h 15 min Reply

    Très belle photo et super description, je compte y partir en octobre avec ma copine, j’aimerais savoir si ça ne vous dérangez pas de me dire si les prix que vous affichez sont en us dollars merci et si la météo est confortable dans c’est mois là ?

  • Kim 30 juin 2015 at 11 h 12 min Reply

    Bonjour,

    J’ai beaucoup apprécié votre reportage et les photos sont vraiment superbes.
    Nous partons bientôt à Costa Rica (en juillet) et avons prévu de faire à peu près le même parcours que vous.

    Question: quel est le model de votre appareil photo car les couleurs de vos photos sont magnifiques.

    Cordialement

    Kim

  • Seb 30 juin 2015 at 11 h 56 min Reply

    Salut Kim !

    De mémoire c’était un nikon D700 que j’avais utilisé .
    Les conditions lumineuses du Costa Rica sont très favorables à la photo quelque soit l’appareil . Un objectif grand angle pour les paysages et un petit zoom pour les animaux sont à prévoir si pour vous les photos sont importantes .

    Bon voyage !!!!!

    Seb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *