Cyclades #8 #9 #10: Mykonos

By Seb
Cet article fait partie de la série Cyclades
Show More Posts

Jour 9 (08/07) Paros/Départ Mykonos

Journée piscine et farniente (ça doit bien faire 10 années qu’on avait pas fait de vacances si « tranquille ») avant de nous faire amener au ferry par Priscilla. L’hôtel Scirocco fut vraiment d’un excellent rapport qualité prix ! La traversée vers Mykonos prendra deux heures via le Blue Star Ferries.

A l’arrivée personne pour nous accueillir malgré le fait que j’avais demandé un transfert au préalable. J’appelle l’hôtel Villa Konstantin. qui nous envoie alors une voiture dans le quart d’heure. Nous arrivons à l’hôtel, perché dans les hauteurs de l’île. Le lieu est cool avec de nombreux meubles et sièges design ainsi qu’une belle piscine, notre chambre est plutôt vaste mais elle donne malheureusement sur une route, un large mur nous sépare tout de même du chemin de bitume mais bon… La nuit tombe , nous empruntons un chemin étroit et sombre qui s’étend entre l’hôtel et le centre ville. Les premières impressions sont moyennes, les chemins sont sales et encombrés de bouteilles et divers détritus. Arrivés en bas on y découvre du monde, beaucoup de monde ! Les petites ruelles sont encombrées, les Ferry déversent des milliers de touristes sur Mykonos et les prix sont presque doublés comparé à ce que l’on pouvait trouver sur Paros et Naxos. On s’est sentit tout d’abord un peu oppressé, et puis on s’y est fait. Nous nous installons dans une taverne pour regarder avec stupéfaction le match Allemagne/Brésil (7 à 1…).

Nous retournons à notre hôtel, qu’est ce que ça monte !!! Nous arriverons trempés de sueur à destination après 15/20 minutes de marche.

mykonos-1
Le vieux port de Mykonos, très animé

mykonos-2

 

Jour 10 (09/07) Mykonos

Nous revisitons de jour le centre-ville de Mykonos, l’atmosphère est alors plus familiale. Nous cherchons également le pélican Petros et ses acolytes , mascottes de Mykonos ayant élu domicile sur l’île, en vain. Nous croisons des pêcheurs , passons par la petite Venise avant de rejoindre les moulins si caractéristiques de la cité. La ville est très concentrée et il est facile d’en faire le tour.

mykonos-3

mykonos-4

mykonos-5

eglise de Panagia Paraportiani
A gauche l’église de Panagia Paraportiani, du 16e / 17eme siècle

Nous décidons ensuite d’attraper un bus au nouveau port pour rejoindre Paradise Beach. Cette fois ci il faut acheter les billets dans le bus. Cette plage comme celle de Super Paradise fait dans la démesure avec des clubs affleurants la plage. Les transats sont chers mais indispensables pour ne pas cramer. Des DJs se relaient en journée, le son est fort, très fort, le champagne coule à flot et des types font des danses étranges . C’est à voir, un peu comme une attraction, le lieu semblait par contre devenir un peu plus malsain le soir, nous rentrons donc à la maison. Nous profitons de notre dernier couché soleil en Grèce près des moulins avant de retourner dans le même restaurant qu’hier.

mykonos moulins
Aujourd’hui , sept des seize moulins du 16ème siècle de Mykonos subsistent . Ils servaient autrefois à broyer le blé exporté du continent.

mykonos-8
mykonos-10

mykonos-11

mykonos-12

Paradise Beach et ses demi-portions.

 

Jour 11 (10/07) Mykonos / Départ Paris

Les filles profitent de la piscine, les derniers instants dans la lumière Grecque si éclatante. J’avais réservé un transfert (payant) à l’hôtel vers le petit aéroport de Mykonos, un turbulent avion à hélice nous ramener jusqu’à Athenes , les vacances sont finies.

 

This entry was posted in L'Europe, Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *