Islande #4 : Kerið, Seljalandsfoss et Skógafoss

By Seb
Cet article fait partie de la série Islande
Show More Posts

Jour 4 : Le cratère Kerið. Les cascades Seljalandsfoss et Skógafoss.

On se lève vers 7h30, nous prenons un bon petit dej à l’hotel Bjork (comprit avec la chambre), Nelly tente le hareng au réveil, elle ne réessaiera pas. Il pleut dehors, nous faisons les valises et partons vers le cratère Kerið (Kerid). Nous suivons la route 1 direction Sveitarfèlagið et tournons à gauche sur la route 35 juste avant l’entrée de la ville. Une dizaine de kilomètres plus loin vous apercevrez une pancarte sur votre droite indiquant le site de Kerið. Ce cratère volcanique facile d’accès est occupé par un lac bleu aux couleurs intenses.

kerid-2

Kerið
Le foyer d’éruption Kerid ( Kerið )
Seljalandsfoss
Seljalandsfoss

Apres un tour du cratère nous regagnons la voiture,  effectuons un demi-tour et reprenons la route 1. Prochain arrêt la cascade Seljalandsfoss ! Difficile de la manquer, on l’aperçoit de la route principale avec ses 65 mètres de hauteur. La particularité de cette chute d’eau est d’offrir un passage pour pouvoir passer derrière , un point de vue original (et humide !) . Nous traversons la chute et continuons tout droit sur le petit chemin de terre. Sans savoir pourquoi nous grimpons sur les rochers glissants d’une petite cascade et arrivons à une petit grotte. Rien de spécial à y faire, nous redescendons et partons pour la prochaine cascade.

seljalandsfoss-2

eyjafjallajokull
En bas , Eyjafjallajökull, la terreur des tours de contrôle aérienne.

Direction la belle Skógafoss , immanquable également car bien visible de la route 1. Elle est un peu plus petite que Seljalandsfoss avec ses  62 mètres mais elle est aussi beaucoup plus large avec ses 25 mètres. A droite de Skógafoss  se trouve un escalier assez raide permettant de contempler la cascade avec un point de vue plongeant. Une fois arrivé au sommet on peut également emprunter un chemin qui suit le cours de la rivière, il permet d’arriver à d’autres (plus petites) cascades. En suivant la piste et le fleuve Skógá pendant 11kms on peut arriver au site de Fimmvörðuháls Nous n’avons pas essayé la randonnée, 1100 mètres de dénivelés et 4/5 heures de marche (allez) à prévoir. Il faut y consacrer une bonne journée.

Skógafoss
Skógafoss

skogafoss-2

skogafoss-4

skogafoss-3

Nous nous dirigeons vers Vik ou nous allons dormir au Hvoll Cottage. Sur le trajet nous apercevons un point d’informations sur la route qui indique la présence d’un point de vue sur le Eyjafjallajökull, le fameux volcan qui a immobilisé le trafic aérien européen en 2010.

Nous loupons le chemin permettant de rejoindre le Hvoll Cottage, il fallait tourner au panneau annonçant « Hryggir , Norður-Hvoll, Suður-Hvoll » (environ 10km avant Vik en venant de Reykjavik) et suivre la piste pendant 3 kilomètres jusqu’à une ferme. Nous sommes accueillit par un jeune fermier très sympathique, payons la nuit par carte bancaire. Et ouai même en fond de campagne Islandaise la CB est acceptée ! Nous rejoignons le cottage quelques mètres plus loin, il est très bien conçu, assez spacieux et très confortable. Seul les sanitaires manquait de propreté , mais on trouve tout le nécessaire pour le nettoyage dans la cabane. La cuisine est tout équipée, nous sortons nos provisions issues des stations services, principaux lieux de ressources alimentaires dans le coin. La plupart des mets que nous avons choisit ont un gout ignobles. Nous passons une nuit très agréable, nous réveillant ponctuellement pour tenter d’apercevoir une aurore boréale à travers les fenêtres , sans succès.

This entry was posted in L'Europe, Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *