Japon #7 : Nikko et la cascade de Kegon

By Seb
Cet article fait partie de la série Japon
Show More Posts

NIKKO ET LA CASCADE DE KEGON

A 650 mètres d’altitude vit au milieu de forêts la ville de Nikko. Assez touristique car disposant d’une station de ski en hiver et de paisibles lacs au printemps. Nikko abrite également des sanctuaires baignant dans une rare quiétude. Nikko est à environ 150 km en voiture de Tokyo et peut être une bonne escapade pour échapper une journée à la fureur urbaine. Pour les plus téméraires il est même possible de monter à plus de 1500 mètres d’altitude pour découvrir la joie des onsens (bain dans des sources d’eau chaude naturelle).

Le Sanctuaire Toshogu et le Gojūnotō
Le Sanctuaire Toshogu, à droite une pagode, le Gojūnotō, construite en 1648

Le Sanctuaire Toshogu : Surement le plus connu des lieux sacrés de Nikko. Les meilleurs artisans de Tokyo et Nara ont œuvrés pour le shogun Ieyasu Tokugawa, à l’époque le budget pour la construction fût sans limites ! Pagode, écurie, porte, grand escalier (escalier en pierre des 1000 hommes alias le Sennin Ishidan) font de ce lieu un des plus beaux sanctuaires nippon. 1000 yens pour avoir accès aux 5 temples. On y trouve également les célèbres trois singes de la sagesse. Chacun des singes se couvre une partie du visage avec les pattes , l’un se cache les oreilles, un autre la bouche et le dernier les yeux. La signification étant  » Ne pas entendre le mal, ne pas dire de mal et ne pas le regarder ». Ces singes ont ensuite été représentés dans l’ensemble de l’Asie.

Le pont sacré Shinkyo et le Rinno-ji : On l’aperçoit avant d’arriver aux temples de Toshogu. Il n’est ouvert qu’en jours festifs. A partir du pont un chemin permet d’accéder au sanctuaire Rinno-ji qui abrite trois grandes statues de divinités.

Futarasan : Le 13 et 17 avril se déroule dans ce sanctuaire une fête des danses sacrées. A l’ouest de Toshogu un Torii annonce l’entrée de Futarasan.

Chuzenji-ko : On accède au lac de Chuzenji en bus (arrêt 2) à partir de la gare de Nikko. La route montagneuse pour y accéder comporte 48 virages serrés, d’ailleurs au retour le car empruntera une route moins abrupte. Ce lac volcanique fait une circonférence d’une vingtaine de km et fait par endroit plus de 170 mètres de profondeur. La vue est normalement magnifique avec les montagnes en second plan. Pour notre part, comme vous pouvez le voir sur les photos du diaporama, nous avons eu une tempête de neige…donc on ne se prononcera pas.

Les chutes de Kegon-no-taki : Ces chutes d’eau font partie des 3 plus belles chutes du Japon. Par temps clément, les 97 mètres de la chute doivent habituellement provoquer de beaux arcs en ciel. Arrêt de bus Chuzenji-onsen (50mn) puis trois minutes de marche.

Yumoto : une petite ville haut perchée qui somnole au bord du lac Yunoko. On y trouve des sources d’eau chaude naturelle entre 58° et 68°. Station de ski également ouverte entre décembre et mars. Accès au Yumoto onsen  depuis la gare JR de Nikko (arrêt 2) (1h20)

L'Ishidorī et le Yomeimon
A gauche , la porte de granit (Torii) est nommée Ishidorī et elle a été construite en 1618. En haut à droite le Yomeimon, une porte classée trésor national qui fût offert par le Shogun Tokugawa Hidetada à son fils Tokugawa Ieyasu

kevin waterfall
La cascade du Kegon qui s’élance de ses 97 mètres.

 

This entry was posted in L'Asie, Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *