Pérou #4 : Trek Day 3, De Lamay à Ollantaytambo

By Seb
Cet article fait partie de la série Pérou & Bolivie
Show More Posts

3 septembre : 3ème jours de Trek , puis visite de Ollantaytambo

Nous nous réveillons avec un panorama incroyable sur les montagnes, comme perchés sur le toit du monde . Nous petit-déjeunons avant que la propriétaire ne nous montre fièrement son élevage de cochon d’Inde ( Cuy), un met très apprécié des Péruviens. Domestiqué depuis 5000 ans il est généralement consommé lors de fêtes. Son importance est telle qu’en 1783 , Marcos Zapata avait peint la table de « la cène Andine » avec un Cuy rôti trônant au centre de la table du Christ.

Nous redescendons vers le petit Cuzco et ses terrasses afin d’approfondir la visite du site. Des bergers y font paitre leurs troupeaux de moutons au milieu des vestiges

trek-2-3
En haut à gauche, Ricardo, notre guide natif de Cusco

trek-3-1

trek-3-2

Il n’y a quasiment aucun touristes, juste quelques agriculteurs et fermiers. Le Perou n’a pas les moyens d’entretenir ce secteur si exceptionnel, mais c’est peut être aussi ce qui rend ce site tellement agréable à visiter, bien loin du tourisme de masse. Toutefois cette tranquillité sera peut être de courte durée, en 2013, le maire de la province, Percy Alfaro, à indiqué être en pourparler avec une société Suisse / Autrichienne pour la construction d’un téléphérique. A ce jour rien n’est fait, mais Huchuy Cusco risque d’être bien plus accessible d’ici quelques années, en espérant qu’il ne soit pas défiguré.

trek-3-4

trek-3-5

Nous descendons de notre perchoir à 3600m pour nous dirger vers Lamay via un chemin Inca escarpé (Huchuy Qosqo 3650m > Lamay 2900 m). Nous croisons sur le chemin des locaux empruntant quasi quotidiennement cette route pourtant si ereintante, ils ne peuvent que nous inspirer un profond respect. Certains s’accrochent à la queue de leurs mules afin de s’aider dans leur ascension.
Nelly et son regard de Lynx arrive à débusquer une famille de Condor des Andes , ils sont immenses avec leur 3,5 mètres d’envergure et leurs ombres deviennent gigantesques quand elles se projettent sur les parois de pierre. Ces rapaces profitent de cette immense falaise inaccessible pour se laisser porter par les vents, à la recherche de carcasses d’animaux . Nous arrivons à Lamay , où des berges, près de la rivière Rio Urubamba font office de base pour la plupart des organismes de trek. Des treks qui, bien qu’étant très proches de ce joyau qu’est Huchuy Cusco, ont bien souvent pour destination son grand frère, le Machu Picchu.

trek-3-6
Descente vers Lamay

Un van nous embarque alors en direction d’Ollantaytambo. Sur le chemin nous nous arrêtons dans une Chicharias, une fabrique de Chicha, un alcool de Mais. Cette bière andine, bien que rafraichissante, ne laissera pas un gout mémorable à nos palais , idem pour sa variante aromatisée à la fraise. Il y’a des alcools bien plus agréables à déguster au Perou , comme le  Pisco Sour, une liqueur mélangée à du citron vert, du jus de canne, de la cannelle et des blancs d’oeufs. Nous en profitons pour visiter les toilettes. Pour y accéder il faut traverser une pièce ou déambulent des dizaines de cochon d’Indes. Il est presque nécessaire de slalomer entre eux pour éviter de les écraser, mais ce ne serait peut être pas pire pour eux que de finir en ragout…

Nous reprenons le van pour une visite du site Inca d’Ollantaytambo, une imposante forteresse, point de contrôle avant le Machu Picchu. En 1536, Manco Capac et son armée de 30000 hommes organisa la première rébellion contre l’envahisseur espagnol. Il prit possession d’Ollantaytambo  où il fit face aux Espagnols lors d’un siège sanglant de 8 mois. L’Inca fut victorieux , ce sera d’ailleurs la seule victoire Inca sur le peuple Espagnol. Manco Capac restera un fervent résistant Quechua, jusqu’à son assassinat par un conquistador en 1545. Ses adeptes continueront la résistance jusqu’en 1572. L’accès au site coute environ 60 soles , il est également ou comprit avec le pass Boleto Turistico (comprend l’entrée pour 16 sites, pendant 10 jours, pour 130 soles). Ollantaytambo est composé d’énorme blocs de granit extraits d’une carrière de granit située à 6km. Aujourd’hui encore, on peut se demander comment ses rocs de 60 tonnes ont pu être déplacés. En haut d’un grand escalier de pierres se trouve des vestiges d’un temple du soleil. C’est également le port de vue idéal pour observer les magnifiques terrasses nichées entre ces vertes montagnes.

ollantaytambo
Ollantaytambo

ollantaytambo-2

ollantaytambo-3

ollantaytambo-4

Nous marchons ensuite vers la gare en passant par le village pittoresque accolé aux ruines. Une nuée de touristes se pressent afin d’attraper le train touristique menant au village d’Aguas-Calientes. Le train « Vistadome » de Perurail aux larges vitres permet de profiter des sublimes paysages, ne vous attendez pas à y découvrir la moindre vie locale, mais cette voie ferrée vous offrira tout de même une belle expérience. Gros bémol, le prix , environ 120€ allez retour, merci le monopole. Un train plus luxueux existe également, le train Hiram Bingham appartenant à la compagnie Orient Express., le prix ? 600 dollars allez retour… Le train le plus économique est le train « Expédition ».
Quoiqu’il en soit la visite du Machu Picchu reste onéreuse . Si vous prenez le bus de Cuzco, puis le train à Ollantaytambo puis à nouveau le bus , vous en aurez pour 130€ allez-retour environ. Si vous souhaitez uniquement prendre le train depuis Cusco vous vous rapprocherez des 180€. Ajoutez au transport le prix d’entrée au site, 65 dollars US pour un touriste. Incontestablement ,même sans l’avoir essayé, l’accès le plus inoubliable pour rejoindre le Macchu Picchu est surement celui du trek du « chemin de l’Inca ». Attention car on n’emprunte pas ce chemin à sa guise. (Inka Trail , 2 à 4 jours de marches, de 300€ à 400€, réservation quasiment 2 mois à l’avance avec des quotas journaliers). Le site officiel du machu Picchu http://www.machupicchu.gob.pe/

aguas-calientes
Train Vistadome de Perurail en direction d’agaes Calientes

Nous arrivons au village d’Aguas Calientes, surement une des villes les plus touristiques du Perou. Point d’accès du Machu Picchu , son âme est possédée par les boutiques de souvenirs et autres attrapes touristes. Nous rejoignons notre chambre d’hôtel qui dispose d’une superbe vue sur la rivière Urubamba.  Apres une petite toilette dans notre salle de bain avec eau chaude (Quel booohhneur !) nous en profitons pour faire un tour au marché pour y acheter quelques souvenirs, les produits vendus n’ont pas vraiment l’air d’être connus dans le coin. Pour continuer dans le « local »  nous en profitons pour déguster une pizza avant de rejoindre notre « Hotel Presidente ». La nuit sera super agréable, le bourdonnement rauque de la rivière faisant presque office de somnifère naturel.

This entry was posted in L'Amérique, Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *