Thailande #5 : Ayutthaya, Lopburi, Phitsanulok

By Seb
Cet article fait partie de la série Thailande
Show More Posts

AYUTTHAYA

Ayutthaya est l’ancienne capitale de la Thaïlande (fondée en 1350 par le roi Ramathibodi Ie), elle fût détruite en 1767 par les Birmans. C’est au moment de sa destruction que le roi Taksin se replia à 80 kilomètres dans le sud pour fonder Bangkok, la nouvelle capitale.
Fatalement, Ayutthaya n’est aujourd’hui qu’un champs de ruines devenu parc historique , mais il y subsiste encore quelques monuments presque intacts. L’endroit est très agréable à visiter, en plus d’être assez reposant à parcourir. De nombreux chedis (monuments en forme de cloches, similaires à des « stupas ») et buddhas reste inaltéré, on y trouve également deux grands Buddhas couchés.

Wat Yai Chai Mongkol
Le Buddha couché du Wat Yai Chai Mongkol

Le plus compliqué sur Ayuthaya ce sont les distances , les temples les plus intéressants sont répartis sur un domaine de 300 hectares. L’idéal est donc de passer d’un site à un autre en Scooter ou Tuk Tuk. Si vous ne deviez voir que certain lieux l’idéal serait de visiter :

  • Le Wat Yai Chai Mongkol avec son Chedi de 62 mètres , ses 135 statues de Buddha et son Buddha allongé. 20 baths
  • Le Wat Mahathat et sa tête de Buddha emmêlé dans des racines, ses tours penchés et son sol déformé par les tremblements de terre. 50 baths
  • Le Wat Lokayasutharam et son Buddha couché de 37 mètres . gratuit
  • Le Wat Chai Watthanaram qui rappelle le temple d’Angor Vat au Cambodge avec son architecture Khmer. 50 baths
  • Le Wat Phra Si Sanphet et ses trois beaux chedis . 50 bahts

Ayutthaya était à son apogée une ville avec une population de plus d’un million d’habitants , elle était également dotée de plus de 1500 temples. Les temples ayant survécus a ces attaques sont aujourd’hui des témoins de sa splendeur passée. Mais malgres le fait qu’Ayutthaya signifie « qui ne peut être conquit » , elle ne supporta pas les deux assauts de l’armée Birmane.
De bangkok il faut compter environ 1h30 de bus en partant de la station de Mo Chit

Wat Yai Chai Mongkol
Le Wat Yai Chai Mongkol, on aperçoit en haut à gauche une partie des 135 statues de Buddha.

Pour déjeuner essayez le Kauy Tiew Pak Wan, avec sa cuisine Thai authentique bon marché. 48/3 Moo 1, Soi U-Thong 4 Lane . Et si vous avez envie de vous faire plaisir pour la nuit dans un hôtel qui dénote un peu, regardez du coté du Sala Ayutthaya. Pour les plus petits budgets orientez vous vers le TM Land Serviced Hotel

LOPBURI

Lopburi, alias la cité des singes à 150 kilomètres au Nord Est de Bangkok. Une ville qui ma vraiment marqué, non pas par son architecture mais par ses singes qui ont littéralement envahit une portion de la ville. Ils sont partout, sur les poteaux électriques, sur les voies ferrées, les trottoirs. Ils patientent au dessus des boutiques pour saisir la première occasion de subtiliser un objet. Les primates sont très malins, et ils n’hésitent pas à vous divertir pendant qu’un autre vous fait les poches. Un conseil, laissez tout ce qui est brillant dans un sac, idem pour les lunettes, ne les prenez pas ! Et ne tentez même pas de les caresser, la ville les a rendu particulierement agressifs.

Les singes sont en train de s’amuser à faire coasser ..une grenouille à moitié vivante.
Singe Lopburi
Hey le touriste, si tu continues à me fixer de cette façon ça va mal se passer pour toi.

Au niveau du Phra Prang Sam Yod  vous devriez pouvoir apercevoir des centaines de singes réunit au même endroit.
Le Phra Prang Sam Yod est un temple à l’architecture Khmer qui fut originellement un sanctuaire avant de devenir un monument dédiée à la déesse Shiva. L’intérieur du temple est protégé par du grillage pour éviter que les macaques n’altèrent le lieu, il faut dire que le temple est désormais un peu (beaucoup) à eux.

Une fois par ans à la fin novembre, des offrandes sont offertes aux singes par les habitants lors de la « Monkey Party« . Ces derniers vénèrent ces petites bêtes, incarnations du roi singe Hanuman, qui font incontestablement prospérer la ville. Un hôtelier de la ville qui avait vu son business décoller avait insufflé cette tendance.

Lorsqu’un train passe , les singes se réunissent alors pour « effrayer  » le mastodonte de métal.

Si vous avez une petite faim, mangez Indien au restaurant « Namaste India« , simple et peu cher. Pour la nuit passez la au Lopburi Inn Resort, pas parceque cet hôtel est particulièrement génial, mais uniquement pour ses statues de singes presque kitchs.

PHITSANULOK

Phitsanulok, autrefois ville importante du royaume de Sukhotai, est l’abri du Phra Buddha Chinnarat, le deuxième Buddha le plus vénéré de Thaïlande après le buddha d’émeraude de Bangkok. Celui ci se trouve dans le temple du Wat Phra Si Ratana Mahathat (à vos souhaits). Ce temple est important pour deux raisons, il n’a pas été détruit alors que la ville de Phitsanulok avait été brulée et il est l’incarnation même de l’art Sukhotai.

Phra Buddha Chinnarat
Le Phra Buddha Chinnarat, les flammes l’encercle et deux Nagas sur les cotés le protége.
Wat Phra Si Ratana Mahathat
Le Wat Phra Si Ratana Mahathat est l’un des temples de Thaïlande qui récolte le plus de dons et d’offrandes .
Le Phra Buddha Chinnarat
Le Phra Buddha Chinnarat représente également la victoire de Sukhotai sur les Khmers

La ville a été rasée par un incendie vers 1960, les bâtiments qui la compose sont donc modernes et d’une grande banalité. Néanmoins on sent qu’il émane de Phitsanulok quelque chose de sacrée, peut être parcequ’on croise continuellement des pélérins venus se recueillir. On trouve des bouddhas sur toutes les étagères des marchands, j’ai eu l’impression d’être dans un Lourdes Asiatique.
Pour vous remplir la panse, régalez vous au restaurant Krua qui est une des valeurs sures de la ville.

Topland Hotel et Convention de Phitsanulok
Nuit au Topland Hotel et Convention de Phitsanulok. Correct mais c’est un véritable nid à touristes
This entry was posted in L'Asie, Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *